AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tien Yu - Chevalier de Sizheng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tien Yu
avatar


MessageSujet: Tien Yu - Chevalier de Sizheng   Lun 14 Déc - 14:53

.Identité


♦️ Nom : Tien
♦️ Prénom : Yu
♦️ Surnom : Yu pour Li Mei et la majorité des gens. Le gouffre pour ceux qui l’ont déjà vu participer à un concours de boisson.
♦️ Âge : 24 ans
♦️ Préférence sexuelle hétérosexuel. Il aime les femmes, toutes les femmes, mais sont cœur ne bat vraiment que pour… *Yu plaque les mains sur la bouche de la joueuse* C’est top secret.
♦️ Royaume d'allégeance : Sizheng

♦️ Profession : Chevalier


.En détail

♦️ Description physique : Petit et avorton, voilà comment on le décrivait lorsqu’il était enfant. Jamais on n’imagina que les choses changeraient lorsqu’il atteindrait l’adolescence. Pourtant, en l’espace de quelques mois à peine, il prit plusieurs centimètres en hauteur de sorte qu’il ressemblait maintenant à une grande tige bambou souple. Il ne lui restait plus qu’à développer ses muscles, mais déjà il ressemblait beaucoup plus à son père. Maintenant qu’il est un jeune adulte dans la force de l’âge, on ne peut passer à côté de sa beauté. D’ailleurs, il se sait très séduisant et il en profite.

Le vert est sa couleur préférée. Tout commence par ses yeux, d’un beau vert jade qui ensorcelle. Toujours vifs et brillants, ils sont les témoins de sa bonne humeur perpétuelle. Évidemment, personne ne peut être constamment heureux. Quand il est question de la guerre, une ombre s’y installe. De même, quand il pense à cet amour impossible… Toutefois, ça ne dure jamais très longtemps. Il est tout simplement incapable de se laisser abattre. Sa bouche est toujours prompte au rire. D’un délicat rose tendre, elle semble présenter un éternel sourire rêveur. Elles peuvent prendre un pli coquin et malicieux lorsqu’il se prépare à faire un coup. Oublié le visage androgyne. C’est un homme, bien qu’il conserve la finesse des gens de Sizheng. Ces longues heures passées au soleil ont buriné un peu ses traits. Voilà ce qui fait de lui, non pas un homme de la haute, mais bien plus un simple soldat prêt à se salir les mains. Il n’affiche pas la pâleur de craie des fonctionnaires du palais, mais bien un hâle perpétuel. Il porte ses cheveux, d’une mystérieuse couleur verte, très longs qu’il garde noués sur sa nuque. Une multitude de mèches s’en échappe, encadrant son visage pour lui donner un air de gamin échevelé. Ça en plus de son sourire charmeur, il n’en faut pas plus pour faire craquer ces dames.

Malgré qu’il n’aime pas la guerre, son corps fut sculpté par le travail des armes. Il est grand et à la fois musclé et gracieux. Le voir manipuler les armes est tout un spectacle, car il est un agile combattant, conjuguant souplesse et précision. Toutefois, il ne prend jamais les armes pour le plaisir. La guerre a laissé sur sa peau des marques évidemment. Une flèche de Funan a écorché son bras droit dans un combat. Il a aussi une longue cicatrice dans le dos après avoir échappé de justesse à un ennemi qui l’avait pris par surprise dans une embuscade.

Côté vestimentaire, il préfère le confort et le côté pratique qu’à l’élégance outrancière. De toute façon, il n’a pas les moyens de se payer de beaux vêtements. Sa rente de chevalier n’est pas très élevée, alors il investit dans l’essentiel. Il préfère les vêtements de cotons ou de lin qui sont résistants. Toutefois, bien caché dans ses effets personnels, il conserve un habit qu’il s’est procuré sur un coup de tête. Se sont des vêtements plus chics qu’il a achetés pour ne pas faire honte à Li Mei en se présentant à elle, maintenant qu’elle est la reine de Sizheng.


♦️ Description psychologique : Yu aime la vie, c’est aussi simple que ça. Il aime rire, il aime sourire et il aime faire la fête lorsque l’occasion se présente. C’est un vrai rayon de soleil pour tous ceux qui le connaissent. Jamais pessimiste, il essaie toujours de voir le bon côté des choses. Il croit profondément qu’une paix durable peut s’installer entre Funan et Sizheng. Encore plus depuis que c’est Li Mei C’est parce qu’il n’aime pas particulièrement se battre. Enfin, il n’aime pas se battre pour tuer, mais il a quand même un certain penchant pour les arts martiaux. Sinon, il serait un bien mauvais guerrier. Toutefois, si on lui donnait le choix entre pratiquer ses techniques de combat ou faire une balade à cheval avec Li Mei, il choisirait sans la moindre hésitation la deuxième option. C’est un ami fidèle, franc et sincère. Avec son optimisme contagieux, ce sont autant de qualités qui font de lui un être recherché et respecté, même s’il n’est pas d’un rang très élevé.

Il ne faut pas croire qu’il est d’un optimiste inébranlable. Il arrive à Yu de vivre des moments de doutes. Dans ce cas, il va voir Li Mei qui est toujours de bon conseil. Toutefois, il ne veut pas en mettre trop sur ses épaules. Elle a tellement de responsabilités malgré son jeune âge. En plus, son penchant pour les fêtes l’amène à ne jamais refuser un concours à boire. Tien Yu est réputé pour sa résistance à l’alcool. Sa capacité d’ingestion lui a valu le surnom de « le gouffre » de la part de ses compagnons. De plus, il adore les femmes. Il les trouve si belles qu’il ne peut s’empêcher de les courtiser. Évidemment, devant son sourire et son air enjoué, elles craquent toutes… ou presque. Toutefois, il ne va jamais trop loin. C’est un grand charmeur, mais il est aussi très respectueux. Mais peut-être réserve-t-il son cœur à une seule femme? À moins que celle-ci ne soit déjà bien installée, mais qu’il refuse de l’admettre.

Tien Yu est incapable de tenir bien longtemps en place. Il a besoin de bouger et de dépenser toute l’énergie que la jeunesse lui donne. Pour lui, rester enfermé entre quatre murs est très difficile. Selon lui, le passe-temps le plus pénible et inutile du monde est la lecture. C’est pourquoi il évite l’ambiance ennuyante et austère de la bibliothèque. En fait, si Li Mei n’avait pas pris le temps de lui apprendre les lettres et l’arithmétique, il serait sans doute illettré et incapable de compter. Non pas qu’il est idiot. Simplement, ça ne l’intéressait pas. En plus, Li Mei est capable de lui faire faire n’importe quoi. Toutefois, c’est souvent Tien Yu qui avait les mauvaises idées et entraînait ainsi la jeune fille dans des aventures impossibles.

♦️ Histoire : Tien Yu est le fils unique de Tien Fu-Hsi, un homme de guerre, bon vivant et respecté par son entourage. Son père était un assez haut gradé dans l’armée de Sizheng, assez pour que le roi ait de la considération pour lui. Après la naissance de Yu, il fut très difficile pour sa mère de tomber à nouveau enceinte. Toutefois, la famille Tien eu l’immense joie d’accueillir un second bambin, une petite fille, alors que Yu avait déjà presque 4 ans. Malheureusement, dès sa naissance, la fillette manifesta des signes d’une santé très précaire. Elle était ce que l’on appelle un enfant bleu. Lorsqu’elle pleurait, ses lèvres et le bout de ses petits doigts prenaient une inquiétante teinte bleutée. On savait que les enfants qui naissaient ainsi ne vivaient pas très longtemps. D’ailleurs, son état se dégrada rapidement. Au lieu d’être débordante d’énergie comme l’avait été Yu, elle était très calme et ne pleurait presque pas. Lorsqu’elle le faisait, elle s’épuisait rapidement. Au lieu de prendre du poids, elle en perdit plutôt. Elle se nourrissait à peine. Finalement, elle mourut alors qu’elle n’avait que quelques semaines dans les bras de sa mère qui en fut terriblement attristée. Yu ne se souvient pas vraiment de cette époque, mais sa mère lui raconta plus tard qu’il avait passé ses petits bras autour de son cou et avait dit : « je vais toujours être là moi, maman. » C’était sans doute ce qui empêcha la pauvre femme de tomber dans le désespoir.

On initia très tôt le jeune garçon aux arts de la guerre. Ça l’ennuyait énormément, ne voyant aucun intérêt à se battre. Cela désolait son père, mais il restait intraitable. Yu devait apprendre les arts martiaux, car plus tard il prendrait sa relève dans l’armée. Son avenir était déjà tracé d’avance. Il n’y avait rien d’injuste là. C’était tout à fait normal à l’époque. On suivait souvent la trace de ses parents, à moins d’avoir de la chance et beaucoup d’ambition.

Il rencontra la jeune princesse alors qu’il avait une dizaine d’années environ. Il était peut-être plus vieux, mais à cet âge, il voyait Li Mei comme sa petite sœur. Au début, il aimait bien l’embêter, mais il découvrit assez rapidement qu’elle ne s’en laissait pas imposer. Ils devinrent rapidement inséparables, faisant les 400 coups au grand désespoir des habitants du palais qui devaient supporter leurs frasques. Ils adoraient jouer des tours ensemble, particulièrement a ceux qui étaient renommés pour être très ennuyeux. Le plus mémorable fut celui fait au prêtre du temple. Malheureusement pour les jeunes farceurs, ils furent attrapés et Yu reçut des coups de badine sur les fesses devant tout le monde. Toutefois, cela ne l’arrêta pas très longtemps.

Suite à cela, des gens jugèrent qu’il était une mauvaise influence pour la princesse et qu’ils ne devaient plus se revoir. Pour protester, Yu et Li Mei cessèrent de s’alimenter. Si la jeune princesse n’avait pas été aussi importante pour le royaume, Yu serait sans doute mort de faim aujourd’hui. On les réunit à nouveau à leur plus grand bonheur.
Tien Yu ne sut jamais rien du projet que le roi avait imaginé pour lui et Li Mei. Ils grandirent ensemble, la jeune fille tentant de rentrer dans le crâne de l’adolescent récalcitrant ses leçons. Toutefois, il fut bientôt beaucoup plus pris par ses entraînements et par la guerre. Il était doué, mais ce n’était pas lui qui se démarquait le plus, alors il ne progressait pas aussi rapidement que son père l’aurait aimé dans la hiérarchie. La guerre était pour lui une obligation, pas une passion. Toutefois, les choses allaient bientôt devenir beaucoup plus compliquées.

Le roi mourut. Ce jour-là et ceux qui suivirent, Tien Yu resta aux côtés de la princesse et l’encouragea lorsque celle-ci décida de prendre la couronne. Il allait la protéger, il en avait fait le serment. L’heure n’était plus aux jeux d’enfants. De toute façon, Tien Yu n’était plus un enfant depuis longtemps. On grandissait très vite à cette époque. Après tout, il avait bien participé à son premier jeu à boire à tout juste 16 ans…

Yu seconda Li Mei dans son apprentissage des armes. C’est lui-même qui lui apprit tout ce qu’il savait. Il était beaucoup plus doué qu’il ne le laissait paraître et la reine était une bonne élève, très décidée. Lorsque celle-ci voulut lui donner un haut grade, il déclina. Non, ce n’était pas sa place. Le titre de meilleur ami de la reine lui convenait parfaitement. Il était ébloui par sa force et son courage, mais il savait qu’elle restait fragile à l’intérieur. Yu ne serait jamais bien loin… Son rôle principal consistait à lui donner le sourire.

La paix revint enfin entre les deux royaumes. Loin d’être stable, il restait beaucoup de travail à faire. Tien Yu fut envoyé aux frontières pour de la surveillance, mais une chute à cheval le blessa à l’épaule et il fut renvoyé en ville pour prendre du repos.


♦️ À savoir :


.Divers

♦️ Avez-vous lu le règlement? Code validé par Zaizy !
♦️ Commentaires divers :

Avatar par Heise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Zaizhuan
Lu Zaizhuan
avatar


MessageSujet: Re: Tien Yu - Chevalier de Sizheng   Lun 14 Déc - 16:34

Hourra ! \o/


_________________
"La montagne et l'eau finiront par se rencontrer."
Proverbe chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jadekingdoms.forumactif.org
 

Tien Yu - Chevalier de Sizheng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Jade :: Où tout commence :: Etat Civil :: Héros reconnus-