AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shang-Ti Xun, Chevalier de Sizheng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shang-Ti Xun
avatar


MessageSujet: Shang-Ti Xun, Chevalier de Sizheng   Jeu 21 Jan - 12:59

.Identité


♦️ Nom : Shang-Ti

♦️ Prénom : Xun

♦️ Surnom : Le chevalier sans mémoire ou sans histoire -pour les plus inspirés- l’amnésique, l’étranger etc. Des surnoms pas très affectueux et par lesquels il ne préfèrerait pas qu’on l’appel.

♦️ Âge : 22ans

♦️ Préférence sexuelle Hétérosexuel à priori, mais il y a des questions plus pressées que celle-ci pour lui.

♦️ Royaume d'allégeance : Sizheng

♦️ Profession : Chevalier


.En détail


♦️ Description physique : Xun, un jeune garçon dans la fleur de l'âge.

Ayant un entretien physique régulier il est plutôt bien fait de sa personne. Sa passion pour l’escalade a quelques peu influencé sa morphologie : il est tout en longueur et en finesse. Xun est un peu plus grand que la plus part de ses congénères, de quelques centimètres à peine mais c’est assez pour le dissocier dans une foule. Sous sa musculature aux allures fines et frêles se cache une vraie force de la nature capable de faire preuve de puissance et de résistance, comme le prouve son histoire. Il est parfaitement capable de s’adapter et de survivre dans des conditions très difficiles : son corps se contente de peu.

Ses traits sont fins et son visage très doux si bien que généralement il fait une bonne impression à tout le monde lors d'une première rencontre. Xun est quelqu'un d'assez fier et se tient donc toujours correctement, bien campé sur ses pieds, il a horreur de faire des gestes inutiles. Sans sortir du lot par rapport à d'autres garçons, on peut s'accorder sur le fait qu'il est séduisant avec son beau regard foncé et ses airs de grand brun ténébreux. Sans être trop coquet il met toujours un point d’honneur à avoir l’apparence soigné que ce soit pour marcher au château ou parmi les paysans.

Seul bémol peut être dans ce tableau d’un beau et jeune garçon, son regard. Quand on le fixe un peu trop ou qu’il se sent épier on peut ressentir son mal aise en regardant ses yeux. Il aura beau se tenir droit et fier son regard fuyant laisse entrevoir les failles de ce personnage.

♦️ Description psychologique : L'amnésie n'est vraiment pas quelque chose d'évident surtout dans un contexte comme celui-ci.

Xun est constamment pris entre deux feux : ce désir profond de savoir qui il est et cette peur de découvrir que son amnésie est due à un traumatisme dont il n'a sans doute pas envie de se souvenir. Il lui arrive parfois devenir froid quand on ne lui fait pas confiance ou qu'on le questionne trop et à d'autres moments il peut suivre et coller une personne toute la journée parce qu'elle a une odeur familière ou trait de visage qui éveille quelque chose en lui. Il a cru, par moment, basculer dans la folie à force de chercher des réponses à ses questions, à force d'être poursuivit par des rêves noirs qui ne lui laissaient que la peur comme trace au réveil.

Mais personne ne sait ça, Xun n’est pas quelqu’un d’entouré…mis à part de gardes.
Il n'a pas de véritables amis, pas de filles dans sa vie. Il faut savoir que c’est un garçon assez réservé en règle générale, alors ce n’est pas tant l’envie qui lui manque mais plutôt la peur qui l’arrête. Surtout avec les femmes. Les seules avec qui il se sent à peu près à l’aise sont celles qui sont déjà mariées, celles qui n’attendront rien de lui. Celle qui ne vont pas le sonder jusqu’à percer le mystère du passé de Xun. Les femmes ont l'art et la manière d'entrer au plus profond de vous et de vous connaître mieux que vous-même, de vous faire tout dire et tout faire, car on souffre tout pour une belle femme. Il se sent presque menacé par les femmes : si jamais elles l'aidaient à découvrir son passé et qu'elles n'aimaient pas la personne qu'elles y trouvent ou ce qu'elles y trouvent. Il perdrait tout.

Xun est une personne tourmentée par des démons dont il ne connait pas l'origine. Pourtant il se sait gentil, honnête, respectueux, serviable et intègre et ce ne sont pas des choses qu'on apprend en cinq ans, il devait déjà être comme ça avant. Il n'a donc pas pu être monstre.
Mais ce doute plane constamment au-dessus de sa tête, d'où ce besoin de se racheter, et par la même occasion de protéger ce peuple qui l'a aidé, en ralliant la cause de Sizheng. C’est un jeune homme complexe et quelque peu instable qui se connait mal et qui porte un masque innocent. Il ne s'en plaind pas et ne se pose pas en martyre, bien au contraire. Lui ce qu'il veut c'est aller de l'avant, faire preuve de sa bonne foi et avoir droit à une nouvelle vie, voilà son but actuel.

♦️ Histoire : C’était bien là le problème. D’histoire il n’en avait pas. Tout ce qu’il savait et ce qu’il était se résumait à ce qu’on lui avait appris ces cinq dernières années et à la mémoire du corps.

  • Le miraculé

Il avait environ 17ans quand il fut aperçu sur les terres de Sizheng errant au hasard.
Faible, déshydraté, blessé et dans les vapes quand il croisa la route de deux marchands, il semblait déjà mort sur ses deux jambes. Son destin se joua à un fil : l'un des hommes voulait l'achever pour rendre la paix à ce corps qui semblait tourmenté, l'autre voulait le sauver, le ramener à la vie, car son corps en si piteux état soit-il semblait encore avoir assez de ressources pour marcher, comme un appel à l'aide. Ils tranchèrent la poire en deux : ils allaient ramener ce garçon à Sizheng chez un ami commun, un comédien fortuné au grand cœur. Il accepterait surement de s'occuper de ce jeune homme. Ainsi, s'il mourait dans la nuit les deux hommes auraient au moins essayé et pourraient donner à ce jeune homme une sépulture descente.

Notre jeune inconnu passa la nuit et même la semaine. Les deux marchands impressionnés par tant de ténacité vinrent le voir tous les jours prenant parfois même sur leur temps de travail, pour relayer leur ami et s'occuper de Xun, tant ils étaient abasourdit par la résistance de cet enfant.

Les trois sauveurs tentèrent de garder cette aventure secrète, car ne connaissant pas l'identité du garçon et n'étant pas sûr qu'il survive ils préfèrent se taire. Mais les allés et venues répétées et leur attitude suspecte éveillèrent la curiosité des voisins. Très vite tout le village fut au courant qu'un jeune homme inconnu d'environ 17ans était entre la vie et la mort chez le comédien. Une rumeur ne mettant pas longtemps à se répandre, on vint des quatre coins de la ville, voir ce garçon qui était peut-être le fils, le frère, l'amant disparu au combat. Mais personne ne semblait connaitre cet enfant. D'autres rumeurs commencèrent alors à naitre et pas des plus roses. On l'imaginait enfant d'une contrée ennemie, de Funan ou un de ces sans allégeances envoyé en espion par Funan, on lança une rumeur comme quoi si on en rendait pas ce garçon il y aurait des attaques et je vous en passe et des meilleurs. Evidement rien de tout ça n'arriva et les mauvaises langues finirent par se taire, mais pour combien de temps ?

Pendant ce temps notre belle au bois dormant local se décida à ouvrir les yeux. Le corps engourdis et la tête aux fraises il eut du mal à reconnaitre l’environnement dans lequel il se trouvait. Une femme entra et posa de quoi manger à son chevet. Elle chantonnait, affairée elle n’avait visiblement pas remarqué que Xun avait les yeux sur rivés sur elle,

-Hum…Bonjour.

Le plateau manqua de voler, la jeune fille les mains sur le cœur regarda Xun avec des yeux ronds comme des billes. Elle se mit dos au mur et le longea pour rejoindre la porte, visiblement effrayée comme si elle avait vu un fantôme. Une fois la main sur la porte elle l’ouvrit d’un grand geste et hurla qu’il était réveillé. S’en suivi un raffut dans lequel elle criait à qui voulait l’entendre qu’il était réveillé. Des pas de course dans les escaliers puis trois têtes apparurent dans le chambranle de la porte. Les deux marchands et le comédien lui faisant les gros yeux. Ils se fixèrent tous comme des merlans frits pendant quelques secondes qui semblèrent une éternité aux yeux de Xun avant que quelqu’un ne parle,

-Ca alors…il est complètement remis.

-Quand je pense que tu voulais l’achever… !


  • Le chevalier sans histoire

Notre jeune inconnu était donc réveillé et en pleine forme. Il devait la vie à ces marchands qui l'avaient recueillit, à ce comédien qui l'avait logé et nourri, à ce médecin qui s'était occupé de lui, à ces villageois qui malgré leur crainte lui avait laissé le bénéfice du doute. C'est donc tout naturellement qu'il voulut leur rendre des services. C'est de ça qu'il allait vivre pendant presque un an, une sorte de troc où il aidait tout le monde contre de quoi manger, dormir, se vêtir. Mais pour lui ce n'était pas suffisant, il n'en faisait pas assez. Il devait la vie à ces gens là, porter leur courses ou faire leur ménage de mènera pas à grand-chose. C'est alors qu'il se mit une idée en tête : il décida de devenir chevalier.

Xun se pointa devant le château, évidemment sans autorisation il ne put pas y entrer. Il campa alors devant refusant de bouger tant qu'on ne l'aurait pas entendu. Têtu comme une mule il avait bien l'intention de rester là jusqu'à vitae aeternam, mais les gardes ne l'entendaient pas de cette oreille et le repoussèrent. Mais plus ils le repoussaient plus il revenait et ce petit cirque dura, si bien qu'on en parlait même à la cour de ce jeune garçon, visiblement fou, qui voulait de force rentrer dans le château pour devenir chevalier. Lendemain matin, Xun était assis par terre à grignoter une miche de pain sous le nez des gardes résignés à l'envoyer plus loin, quand un chevalier se pointa devant lui et lui demanda d'où il venait et pourquoi il voulait être chevalier. Xun raconta son histoire. L'homme tourna les talons et entra au château. Quelques heures plus tard il revint et demanda à Xun de se faire propre et bien habillé, car à partir de maintenant il serait son palefrenier et son cuisinier. En échange il lui offrait le gîte, le couvert ainsi qu'un enseignement pour pouvoir prétendre au rang de chevalier. Xun avait alors 18ans.

Le chevalier s'appelait Zheng Kuan-Ti. Il s'était pris d'affection pour cette tête de mule visiblement prête à tout. Très vite il lui mit une épée dans les mains, pour le tester et il comprit que si Xun n'avait pas eu la vie facile par le passé, dans l'avenir il devra sans doute faire face à d'autres situations difficiles. Ce gosse savait manier l'épée, maladroitement certes, mais il avait déjà fait ça avant. Par contre, ce qui gêna le chevalier Kuan Ti c'était cette façon de manier l'épée, de se déplacer ou de parer, ils avaient déjà vu des hommes se battre ainsi et ils les connaissaient bien : les chevaliers de Funan. Kuan-Ti n'eut aucun mal à imaginer ce qui avait pu arriver à Xun après ça. Il devait être le fils ou le parent d'un chevalier qui avait dû commencer un enseignement sans jamais pouvoir le terminer. Village rasé ou quelque chose du genre. Et ironie du sort ce gosse, sans doute orphelin à présent, voulait défendre corps et âme son propre bourreau sans le savoir.

Peut importait. Kuan-Ti pensait sérieusement que Xun avait du potentiel et une bonne dose motivation, il fera un très bon chevalier même si faudra parier avec une certaine instabilité psychologique s'il s'avérait que Kuan-Ti avait vu juste. Lorsque bien plus tard il en parla à Xun, le jeune apprenti lui répondit que bien sûr comme tout le monde il y avait pensé. Il était peut-être un enfant de Funan, mais aujourd'hui il n'en avait aucun souvenir et voulait rendre la pareil à ceux qui lui ont tendu la main. Et de toute façon même s'il s'en souvenait ça ne changerait rien, il doit la vie aux habitants de Sizheng. C'est tout.

Trois ans de formation auprès de Kuan-Ti qui était devenu bien plus qu'un simple formateur, il était comme un père. Kuan-Ti n'avait plus rien à lui enseigner, « l'expérience devra faire le reste » disait-il quand Xun lui courait derrière pour apprendre encore. Il ne fut pas aisé de trouver un chevalier qui accepte d'adouber Xun. Les rumeurs lui faisaient beaucoup de tord et rares étaient les personnes qui lui faisaient pleinement confiance. Le jeune postulant devra donc faire d'abord preuve de sa loyauté avant d'être adouber. C'est donc au cours de combat et de petites missions d'espionnage qu'il montra sa bravoure, son courage, son sens de la stratégie, ses talents de combattant, mais surtout sa fidélité à ce peuple d'adoption.

Il était chevalier à 21ans. Il n'était pas dupe et savait parfaitement qu'il n'aurait sans doute jamais la confiance absolu de ses semblables, mais il avait atteint une partie de son but. Il était maintenant apte à participer à la défense cette contrée, il était aussi bon qu'un autre et sa détermination était sans faille. Son « père adoptif » mourut peu de temps après et Xun terriblement affecté par cette perte commença à faire des cauchemars de plus en plus fréquemment.

Shang-Ti Xun est donc l'enfant adoptif de Sizheng. Chevalier qui met sa vie au service de la Petite Reine et de ses sujets, sans conditions.

♦️ A savoir :
  • Son nom lui vient d'un rêve qu'il a fait. A son réveil ce nom et ce prénom tournait en boucle dans son esprit, si bien que l'hypothèse que ce soit réellement le sien est devenue très plausible. Il lui arrive parfois de pensé qu'il s'agit peut être de quelqu'un qui lui était proche mais bon, est-ce que ça a vraiment une importance aujourd'hui.
  • N'ayant ni biens, ni famille il vit au château. Sous surveillance constante ses moindre faits et gestes sont rapportés. Il n'aime pas beaucoup ça mais comprend la méfiance que l'on peut avoir à son égard. Il la supporte en espérant qu'un jour on comprenne qu'il a fait preuve d'une transparence absolue et que ses intentions sont bonnes.
  • C'est un passioné d'escalade, il grimpe au arbres ou sur n'importe quel type de parrois avec beaucoup d'aisance. Lorsqu'il a besoin de s'isoler et de réfléchir la première chose qu'il va faire trouver un endroit calme où prendre de la hauteur. Malheureusement cette passion de la grimpette n'est pas vu d'un très bon oeil à Sizheng, il ne peut donc la pratiquer souvent.



.Divers


♦️ Avez-vous lu le règlement ? Code validé par Zaizy. Ca c’est un mot de passe qui a de la classe Cool

♦️ Commentaires divers : J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce forum et je vous félicite vraiment pour l’ambiance, le contexte etc. c’est vraiment très bien imaginé et très bien construit, j’ai presque l’impression d’être en Chine xD
(D’ailleurs ça m’a donné envie de remater des Bruce Lee… :3)


Dernière édition par Shang-Ti Xun le Mer 16 Juin - 11:14, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mkepower.forumactif.com/forum.htm
Lu Zaizhuan
Lu Zaizhuan
avatar


MessageSujet: Re: Shang-Ti Xun, Chevalier de Sizheng   Jeu 21 Jan - 18:37

L'histoire me va. En revanche, ta description physique est bien trop courte : merci de revoir ce passage.

_________________
"La montagne et l'eau finiront par se rencontrer."
Proverbe chinois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jadekingdoms.forumactif.org
Xing He
avatar


MessageSujet: Re: Shang-Ti Xun, Chevalier de Sizheng   Mer 21 Avr - 10:21

Bonjour !

Notre admin bien-aimé étant toujours absent, et suite à concertation des modérateurs, nous avons décidé de faire évoluer la situation des personnes lésées par cette situation.

Comme vous pouvez vous en douter, nous ne pouvons toujours pas vous valider complètement, mais, afin de récompenser votre participation sur le forum ainsi que votre bonne conduite, nous avons décidé de vous accorder les mêmes droits que les autres joueurs.

Vous pouvez donc désormais participer à trois sujets maximum en même temps.

Bon Rp!

/!\ Attention, cette autorisation est nominative et ne s'applique pas à tous les nouveaux mais uniquement à ce joueur! /!\

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shang-Ti Xun
avatar


MessageSujet: Re: Shang-Ti Xun, Chevalier de Sizheng   Mer 21 Avr - 10:25

Merci beaucoup !! =DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mkepower.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Shang-Ti Xun, Chevalier de Sizheng   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shang-Ti Xun, Chevalier de Sizheng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Jade :: Où tout commence :: Etat Civil :: Héros reconnus-