AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le serpent et l'oiseau-mouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Du She
avatar


MessageSujet: Le serpent et l'oiseau-mouche   Dim 4 Oct - 18:25

« Écoutez-moi bien, mon ami. »

Étonnant comme, chaque fois qu’il prononçait ce mot, son interlocuteur avait tout sauf l’impression d’être l’ami de Du She.

« Je suis le stratège officiel de Sizheng. Refusez ma requête… Attendez, laissez-moi rectifier : refusez de vous plier à mes ordres et vous en subirez les conséquences qui, si vous ne l’aviez pas déjà deviné, seront loin d’être agréables. »

Il n’avait pas levé le ton. Le stratège distribuait des menaces comme d’autres des flatteries : avec un naturel déconcertant. De longues années de pratique avaient affiné cette prédisposition naturelle à intimider, troubler, faire frémir. Il n’avait pas acquis sa position au sein du royaume en rampant comme un chien, n’avait jamais eu à enrober son fiel de miel. Du She n’acceptait les compromis qu’en dernière nécessité et, face à un roturier, médecin ou pas, il n’hésitait pas user de son autorité pour se faire entendre.

« À présent, mon plant de fuzi*, je vous prie. »

Son interlocuteur, non sans avoir trépigné quelques secondes de plus, finit par hocher la tête et disparaître derrière une tenture pour aller chercher la commande dans son officine. Le stratège laissa échapper un léger soupir, exaspéré par les difficultés que lui avaient fait subir ce physicien, et se promit de garder un œil sur lui. Du She ne souhaitait par se heurter aux scrupules du médecin, chaque fois qu’il désirait se procurer un ingrédient essentiel à la fabrication d’un poi… d’une potion.

Réalisant que sa réserve était épuisée, il avait condescendu à quitter lui-même le palais pour régler cette affaire. Envoyer un servant ou un soldat à sa place aurait été une erreur, ces imbéciles n’étaient pas capables de différencier une poignée de chen pi* d’une autre de ba jiao*.

Voilà à quoi il était réduit en temps de paix… Des emplettes de deuxième ordre à son propre profit. Mourir d’ennui, c’était ce qui risquait de l’emporter si un conflit avec Funan tardait à éclater. Il trouverait un prétexte s’il le fallait. Ce messager disparu, peut-être? Il pourrait préparer le terrain, cultiver le ressentiment parmi les troupes, puis convoquer une réunion en présence de la reine et de sa détestable ministre. Devant la grogne générale, elles ne pourraient que céder et déclarer une guerre tant attendue…

Ses ongles pianotaient pensivement sur la surface de la table devant lui et interrompirent leur mouvement à la seconde où on annonça l’arrivée d’un autre patient. Il se retourna pour apercevoir une silhouette bien connue se profiler dans l’encadrement de la porte.

« La Vertueuse… »

Un mince sourire avait retroussé ses lèvres avant même qu’il ne puisse le réprimer. Le stratège était sensible à la beauté et à la souffrance, de préférence une combinaison de ces deux notions. Un instant, il imagina ces traits exquis déformés par la douleur et son sourire s’étira davantage.


« Que nous vaut l’honneur de cette visite? »

Le médecin était revenu à toute vitesse, en entendant qu’un autre client s’était présenté chez lui. Du She l’ignora superbement et, se courbant légèrement pour saluer le nouveau venu, poursuivit :

« J’ose espérer qu’aucun mal ne vous afflige. L’opéra de Sizheng souffrirait grandement de votre absence. »

D’un geste négligent de la main, il désigna l’homme derrière eux.

« Je vous suggère de ne pas consulter ce charlatan. Il risquerait d’aggraver votre état plutôt que de l’améliorer. Que diriez-vous de me confier vos tourments? J’ai la prétention de connaître l’art de la guérison et suis peut-être en mesure de soulager les humeurs qui vous affectent? »


*Équivalent de l’aconit, plante extrêmement toxique, présente en Europe.
*Écorce d’orange mûre.
*Badiane chinoise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le serpent et l'oiseau-mouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Jade :: Capitale de Sizheng :: Ville de Sizheng :: Médecin-